Devenez membre ou faîtes un don aujourd'hui :

Soutenir Viva Terra
celui qui plante un jardin plante le bonheur

accueil

Anne Catherine Goetschin.

Après une formation d’infirmière en soins généraux et quelques années de pratique à l’hôpital, Anne-Catherine se consacre à l’enseignement en santé publique puis ouvrira un atelier de design floral.

Mère de trois enfants, elle part vivre à New York. A son retour, la famille s’installe à Bugnaux, hameau bucolique de la Côte vaudoise. Après la vie foisonnante de la fascinante « Grande Pomme », Anne-Catherine retrouve la nature avec bonheur. Elle en aime le calme, la beauté des formes et des couleurs, au point de se lancer dans un nouveau métier : le design floral. Elle tiendra un atelier-boutique pendant plusieurs années à Morges et organisera également des cours.

Déménagement de quelques kilomètres, dans une maison vigneronne sans jardin. Qu’à cela ne tienne, Anne-Catherine transformera la cour bétonnée en un havre de paix, entre roses odorantes et rames de haricots, les caves et les dépendances viticoles en lieux où elle organisera des marchés artisanaux, connus dans toute la région pour la beauté et l’originalité de leurs décorations florales.

Au travers de sa formation paramédicale, de nombreux contacts entretenus au sein d’hôpitaux, EMS et autres lieux de résidence collective, Anne-Catherine prend conscience du peu de place qui y est accordé à la nature. Elle cherche comment réunir les deux mondes dans lesquels elle a évolué avec bonheur, convaincue que ceux qui sont confrontés à la maladie et à l’isolement peuvent se renforcer dans leur lutte pour la vie, en gardant un lien avec les végétaux et leurs bienfaits. Elle découvre l’hortithérapie, bien développée dans les pays anglo-saxons ou en France mais très peu connue en Suisse.

Convaincue que l’humain appartient à un tout englobant tous les êtres vivants, elle veut aujourd’hui s’engager pour que chacun puisse accéder aux bienfaits que le contact avec la terre procure, comme une ouverture sur cette globalité, cette énergie de vie si importante pour les humains, même lorsque les circonstances de la vie les en tiennent éloignés.

A cette volonté d’engagement correspond la création de vivaterra.


Marie-Christine Pasche.

Journaliste de formation, Marie-Christine Pasche travaille comme indépendante depuis 2006, activité dans laquelle elle utilise également les connaissances acquises dans la communication institutionnelle pendant 9 ans.

Marie-Christine est notamment responsable du site ingénieuse.ch, créé par la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) pour encourager les jeunes filles à choisir des formations techniques (ingénieure, architecte). Elle s’occupe également de la communication d’une Fondation active dans la réhabilitation psychosociale.

Depuis de nombreuses années, la journaliste s’intéresse aux liens entre nature et santé. Elle se soigne d’ailleurs en recourant aux médecines naturelles, convaincue de la nécessité de revenir à des soins plus simples, à l’écoute du patient considéré comme un tout, et relié à la nature. Dans les périodes de stress, travailler au jardin est toujours source d’apaisement. Une simple balade dans un beau jardin lui apporte du bien-être.

Marie-Christine s’engage auprès de vivaterra pour contribuer modestement à apporter une parcelle de ce bien-être aux humains fragilisés par l’âge ou la maladie, là où ils vivent, c’est-à-dire en institution.